Ezadriël

Évoluant dans un temps oublié, Ézadriël est une contrée magique où les elfes côtoient les chevaliers. Les nouvelles races créés après de nombreux métissages font lentement leurs apparitions dans les royaumes. La paix règne, mais pour longtemps?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre trois : Les Méancidaëls [ Il reste 9 places ]

Aller en bas 
AuteurMessage
MJ

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Chapitre trois : Les Méancidaëls [ Il reste 9 places ]   Mer 25 Juin - 12:05

Méancidaël
Seules dix personnes seront acceptées pour ce rôle et nous demandons des joueurs avec de l'expérience sachant faire preuve de modération de puissance dans leurs postes. Émadriel vous dira tout ce que vous avez à savoir en plus de ces infortmations par MP lorsque votre candidature et votre présentations auront été validées. Merci.

Personnes interprétant cette race :
-Émadriel Ézanthaën



Année de l’arrivée
Les Méancidaëls sont les plus puissants mages du monde d'Ézadriël. Ce sont eux qui apparaissent en songe aux Nazékaëls, leurs descendants. Ils sont arrivés durant la deuxième ère d’Ézadriëls, fruits des mariages cosanguins entre les elfes. Ils sont gorgés de pouvoirs magiques et se sentant trop différents de leurs parents, ils s'exilèrent dans de lointaines contrés.

Apparence physique
Très peu de Méancidaëls possèdent encore une apparence physique, plusieurs d’entres eux ayant décidés de séparer leur âme de leur enveloppe charnelle. Lorsqu’ils possède encore un corps, les mages ont souvent une apparence fragile, pour ne pas dire complètement frêles. Leur peau d’albâtre, presque argentée, laisse à quelques endroits voir les veines qui serpentent sous la mince couche blanche. Leurs longs cheveux sont souvent blancs, presque argentés et lorsqu’ils s’exposent aux rayons du soleil ou de la lune, ont peur apercevoir des mèches bleues foncées ou lilas serpentant au travers de l’océan argenté. Leurs traits sont fins, rappelant leur ascendances elfiques. Leurs lèvres sont souvent bleutées, même si quelques exceptions ont la bouche tirant sur le mauve ou le violet. Ces lèvres d’une couleur surnaturelle cache un sourire obligatoirement parfait, aux dents alignées de façon aussi droite que possible. Étant donné leurs racines elfiques, les Méancidaëls ont les oreilles légèrement pointues, sans pour autant égaler la forme de leurs ancêtres. Les représentants de cette race adorent porter des bijoux, des parures leur permettant de se distinguer des autres humains. Ceux qui possèdent encore un corps physique portent une toge blanche maintenue fermée au niveau des hanches grâce à de multiples cordons argentés et brillants.

Pouvoirs magiques
Les Méancidaëls sont des êtres extrêmement puissants, peut-être même les plus puissants de tout Ézadriëls. Le métissage entre la race des hommes et celle des elfes a provoqué un véritable miracle avec eux. Ils possèdent le pouvoir d’influencer tous les éléments de la terre. Par exemple, un orage violent fait rage et les cultures d’un peuple risquent d’être détruites, les Méancidaëls peuvent détourner la pluie ou éclairer la parcelle de terrain voulue pour protéger les cultures. Aussi, ils peuvent modeler le monde selon leur envie, créant une grotte pour s’abriter durant la nuit si l’envie leur en prend. À volonté, ces puissants mages peuvent détacher leur âme de leur corps, mais si quelqu'un tue leur enveloppe charnel, ils seront condamnés a errer. Certains d’entre eux ont choisit délibérément de faire disparaître leur corps matériel et d’apparaître parfois aux mortels qui ont besoin de leurs services ou ils peuvent tout simplement intervenir dans leur vie sans laisser savoir leur présence. Les représentants rares de cette race possèdent aussi de grands pouvoirs de guérison et peuvent soigner tous les maux des mortels. Ils apparaissent parfois dans les songes de leur enfants Nazékaëls pour leur montrer des pans de leur futur et de celui des gens qui les entourent, libre était à eux d’en faire ce qu’ils voulaient.

Hiérarchie
Étant au sommet des lois du monde d’Ézadriël, ce sont eux qui régissent les lois, les maîtres suprêmes sans pour autant être des dieux.

Métissages
Ils sont le fruit des unions cosanguines entre les elfes de même famille. Ils mettent eux-même au monde des enfants Nazékaëls lorsque leur progéniture est issue de deux Émancidaëls. Sinon, lorsqu'ils ont des descendants avec une autre races, ces derniers sont de simples humains parfois dotés de faibles pouvoirs magiques.

Par Émadriel
[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre trois : Les Méancidaëls [ Il reste 9 places ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ezadriël :: HJ :: Parchemins sacrés :: Races-
Sauter vers: